LA PROCESSION 


 

 

 

 

 

 

 

 

Au cours des années, la Procession des Mystères, a subit d’importantes modifications, en partie dues à la transformation de la société mais aussi à un naturel procédé évolutif de la manifestation elle même.

En ce qui concerne la composante populaire il faut rappeler que, si au début si tous les préposés à la procession étaient croyants, le succès et le développement de la manifestation, apporta une progressive " commercialisation " des participants à la procession, telle que aujourd’hui tous ou presque sont régulièrement payés.

Les authentiques dévotions populaires, où il y a rémunération d’aucune sorte, sont encore présentes, même s’elles sont en nombre nettement inférieure que dans le passé, on les retrouve derrière le groupe de l'Ascension au Calvaire "U Signuri c'a cruci n'coddu " et dans les femmes pieuses qui vont même pieds nus, dans un long et fascinant serpent noir, la vénérée statue de Marie des douleurs. 

Il faut rappeler que dans les derniers temps, des catégories de participants à la procession, (par exemple les porteurs du groupe "Lavage des pieds" édition 2001) ont dédiés leurs gains à des associations de bienfaisance et cela ne peut être que positivement souligné. 

Si autrefois les participants à la procession, à l’exclusion des femmes pieuses qui précédent Marie des douleurs et qui suivent le Calvaire, étaient en majeure partie des hommes, l'évolution de la société a vu croître la présence féminine, pas toujours en harmonie avec l’histoire et la religiosité de la manifestation.

Les groupes de l’Ascension au Calvaire et du Transport au Sépulcre, sont parmi le peu de personnes qui suivent les anciennes coutumes de la procession composée uniquement d’ouvriers. Avec le classique costume noir, ils portent le dénommé "abitino", un bas-relief en argent reproduisant le groupe, lié au cou par une cordelette.

La partie technique de l’organisation de la procession est aux soins de chaque classe, sous l'égide de l'Union des Ouvriers. Dans chaque groupe il y a les "consoles ", c'est-à-dire des volontaires qui, avec une louable passion, se prodiguèrent pour la réussite de l'organisation, plus que de chercher à faire bien figurer leur propre " Mystère". Et ce sont aujourd’hui les consoles qui s’occupent du choix des "fermiers", de la fanfare, des décorations florales et de tout ce qu’il faut pour la procession.

 

 

© 2003 -www.processionemisteritp.it

 

  

 

Inizio pagina